Vous êtes ici : Accueil › Recherche
› RECHERCHER
Titre
Auteur
Mot-clé
Année avant
Année après
Plus d'options

› AFFINER

› RESULTATS DE LA RECHERCHE  
235 résultats › Tri  › Par 
collection_x
Source : Revues.org

Le jeu de l’anecdote et du conte dans les Mémoires du duc de Saint-Simon

Hersant, Marc (30 juil. 2009)

Les Mémoires de Saint-Simon, où coexistent presque toutes les formes de récit de l’époque classique, font naturellement place au genre très en vogue du conte. Le mot « conte » peut à cette période désigner indifféremment le conte de fées ou l’anecdote plaisante, voire mensongère ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

Préface

Mainil, Jean (15 oct. 2011)

« La naïveté bien entendue n’est pas connue de tout le monde. »Marie-Jeanne Lhéritier, Œuvres meslées (1695). « J’ai ouï parler d’une Dame qui a fait de ces contes de fées, et qui est la première à se moquer et des libraires et des lecteurs qui les ont achetés. Elle dit partout ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

Contes pour enfants ou livre d’éducation ?

Légeret, Joëlle (15 oct. 2016)

Lorsque les Grimm publient, en 1812, le premier volume de leurs Kinder- und Hausmärchen, gesammelt durch die Brüder Grimm, la scène littéraire allemande est saturée de recueils de contes. Soucieux de s’imposer sur cette scène, ils créent une nouvelle forme générique dotée de valeurs ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

L’interdit salutaire à travers deux cas merveilleux : « Cendrillon » (Perrault) et « Les six cygnes » (Grimm)

Moog, Pierre-Emmanuel (15 oct. 2016)

L’interdit, fréquent dans les contes, peut remplir une fonction de suspens dramatique dans l’attente de son éventuelle transgression, ou, au contraire, couplé immédiatement à sa transgression, de déclencheur narratif comme l’a proposé Propp. Mais l’interdit peut aussi avoir une visée ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

Jean-Paul Sermain, Métafictions (1670-1730). La réflexivité dans la littérature d’imagination,

Perrin, Jean-François (1 févr. 2004)

Le domaine travaillé par cet ouvrage concerne l’ensemble de la prose narrative littéraire, à l’articulation des xviie-xviiie siècles. Trois chapitres (presque une centaine de pages sur quatre cents) sont consacrés au conte de fées de la période considérée, soit essentiellement les « ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

La Belle et la Bête. Quatre métamorphoses (1742-1779)

Defrance, Anne (1 févr. 2004)

Laissant de côté le très long conte encastré dans le roman de Mme de Villeneuve publié en 1740 (La Belle Amériquaine et les Contes marins), conte dont Jacques Cotin et Élizabeth Lemirre ont donné une édition séparée parue chez Gallimard en 1996, les auteurs ont choisi pour cette petite ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

Du conte oriental comme encyclopédie narrative

Perrin, Jean-François (30 juil. 2009)

L’intérêt de l’art de Gueullette parmi les romanciers de son temps serait d’avoir produit une machinerie littéraire entièrement conçue pour tirer du narrable de tous les secteurs de la Bibliothèque, et notoirement des branches de discours réputées prétendre au savoir et à la vérité ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

Sous la cendre – Figures de Cendrillon, anthologie établie et postfacée par Nicole Belmont et Elizabeth Lemirre, Paris, Éd. José Corti, 2007, 423 p.

Defrance, Anne (30 juil. 2009)

Sont réunies dans cette anthologie quarante-sept versions d’un conte universellement connu, grâce surtout à Perrault et aux frères Grimmchez les Occidentaux, sous le nom de Cendrillon. Nicole Belmont a consacré déjà plusieurs articles à cette « figure mythique », comme elle la désigne ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

Banville au pays des merveilles : idéal et illusion

Cabanès, Jean-Louis (15 oct. 2015)

Banville ne cesse de se référer aux contes de fées, soit qu’il écrive lui-même des Contes féeriques, soit qu’il fasse représenter des féeries, soit qu’il donne vie, dans une longue nouvelle, à un personnage qui ne fait pas la différence entre réel et merveilleux. Si l’on s’est ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Revues.org

La « morale expérimentale » du conte : l’exemple des Contes sages et fous d’Angélique Desjardins (1787)

Gevrey, Françoise (15 oct. 2016)

Cet article analyse les relations du merveilleux et de la morale à partir d’un recueil représentatif de la fin du xviiie siècle : les Contes sages et fous d’Angélique Desjardins (1787). Tous ces contes usent de l’allégorie et présentent des valeurs morales liées à la vertu. Les ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource