Vous êtes ici : Accueil › Recherche
› RECHERCHER
Titre
Auteur
Mot-clé
Année avant
Année après
Plus d'options

› AFFINER

› RESULTATS DE LA RECHERCHE  
122 résultats › Tri  › Par 
collection_x
Source : Erudit

Les génomes du pin gris et du pin tordu, témoins des bouleversements climatiques passés

Godbout, Julie et al. (2014)

La phylogéographie est un champ de la biogéographie qui s’appuie sur les outils de la génétique afin de mieux comprendre les conséquences d’évènements anciens sur la répartition de la diversité des espèces. Les aires actuelles de répartition de 2 espèces de pin dur, le pin gris ( ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Erudit

Découverte d’un couple de l’escargot de Bourgogne au Québec et quelques remarques sur nos escargots Hélicidés (Mollusques)

Brisson, Jean Denis et al. (2013)

Les Hélicidés du Québec ne comprennent officiellement que l’escargot des jardins ou l’escargot des Vikings (Cepaea hortensis), une espèce amphi-atlantique, ainsi que l’escargot des bois (Cepaea nemoralis). Une troisième espèce s’y ajoute, l’escargot de Bourgogne (Helix pomatia), et ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Erudit

Historique à long terme des feux de forêt de la sapinière de l’île Bonaventure en Gaspésie

Tremblay, Joanie et al. (2014)

Les chablis et les épidémies d’insectes sont les principales perturbations qui régissent la dynamique des sapinières des régions maritimes. Bien que peu fréquents, des feux peuvent aussi survenir à l’occasion, mais on ne connaît pas leur historique à long terme (sur plusieurs centaines ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Erudit

Inventaire des macromycètes d’une forêt ancienne de la région du Haut-Saint-Laurent

Langlois, Annabelle et al. (2013)

Malgré l’importance confirmée des listes rouges en tant que source d’information pour la conservation adéquate de la biodiversité et alors que de telles listes détaillées existent déjà pour de nombreux groupes tels que les mammifères ou les oiseaux, aucune liste de macromycètes ( ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Erudit

L’aeschne majestueuse, une libellule en situation précaire au Québec

Savard, Michel et al. (2014)

Autrefois plus fréquente au Québec, d’après les données de collections entomologiques muséales, l’aeschne majestueuse (Epiaeschna heros) n’a été capturée en vol qu’une seule fois au cours des 25 dernières années, soit le 24 juin 2013 à Lac-Brome en Montérégie. La destruction et ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Erudit

Écologie de la reproduction du faucon pèlerin au Nunavut

Jaffré, Mikaël et al. (2015)

Le déclin historique du faucon pèlerin (Falco peregrinus) observé en Amérique du Nord au milieu du xxe siècle a été principalement attribué à l’échec de reproduction causé par les polluants organochlorés persistants. C’est dans ce contexte que le Arctic Raptor Project a été initié ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Erudit

Phénotypes de la salamandre cendrée (Plethodon cinereus) dans le nord-est de l’Amérique du Nord

Moore, Jean-David et al. (2012)

La salamandre cendrée (Plethodon cinereus) est l’espèce de salamandre la plus abondante dans les forêts du nord-est de l’Amérique du Nord. Sept phénotypes sont présentement connus, soit les formes à dos rouge, à dos de plomb et érythristique, de même que les anomalies de coloration ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Erudit

Abondance et répartition de l’aigle royal au Québec

Morneau, François et al. (2015)

Au Québec, les données colligées jusqu’en 2013 révèlent l’existence de 170 territoires de nidification d’aigles royaux abritant plus de 260 nids et 123 couples territoriaux. L’effectif total de couples territoriaux varierait vraisemblablement entre 300 et 500. L’aire de reproduction ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : Erudit

L’impact des routes, au-delà des collisions : le cas des oiseaux forestiers et des amphibiens

Villard, Marc-André et al. (2012)

Bien que plus difficiles à quantifier, les effets indirects des routes sur la faune devraient être considérés au même titre que la mortalité routière, car certaines espèces évitent les abords des routes au moins durant une partie de l’année, ce qui peut mener à une fragmentation plus ou ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource